Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

À la découverte de Frontignan

Depuis quatre ans, Frontignan est devenue notre destination favorite pour passer quelques jours au bord de la mer au printemps. Je commence à bien connaitre le coin et je me suis dit qu’il était temps de partager avec vous mes meilleures adresses ainsi qu’une sélection d’activités à faire dans la région !

La Ferme Marine des Aresquiers

C’est vraiment notre adresse incontournable ! Impossible de venir passer le weekend sur Frontignan sans passer par la Ferme Marine des Aresquiers de Vic-la-Gardiole. Amateurs de fruits de mer et de poissons, c’est ici qu’il faut vous rendre. Au menu : des huîtres et des moules de Bouzigues, des loups « fermiers » (bars) de la pisciculture de Vic ainsi que des palourdes, des escargots de mer et des oursins des étangs de Thau et d’Ingril, selon la pêche et la saison. Vente à emporter ou dégustation sur place en saison estivale (juin à septembre) avec les repas à la ferme, agrémentés de concert le weekend. Si vous avez de la chance, vous pourrez peut-être même participer à une Brasucade, véritable évènement autour de ce plat traditionnel à base de moules.

Paddle sur les étangs

Le vélo est certainement le meilleur moyen pour découvrir le coin (voir plus loin), mais cette année nous avons innové un peu avec une balade insolite en paddle sur l’étang d’Ingril avec Tiki Center. Depuis 2014, Jean Christophe propose des cours de kitesurf mais également des sorties en stand-up paddle. L’avantage pour les débutants, c’est le côté sécurisant de l’étang par rapport à la mer. Calme et peu profond, l’activité est alors facilement accessible même avec des enfants. Ce globe trotteur, d’origine Bretonne, a eu la brillante idée de combiner balade en paddle et dégustation de vins et autres produits locaux. Vous vous en doutez, j’ai immédiatement été séduite par ce concept ! On aperçoit de grosses nacres sous l’eau, les capéchades au loin et les pêcheurs sur les rives… Le temps de déguster un petit verre de muscat de Frontignan et là, le spectacle devient tout simplement magique lorsque le soleil se couche derrière la colline.

Balade découverte (1h-25€ et 2h-35€)
Balade insolite avec dégustation : durée 2h – 40€ (version gourmande avec tapas sur demande)
Location paddle : 1h-15€ et 2h-25€
Cours de kitesurf : à partir de 150€ et jusqu’à 600€ pour une formation complète

La cave à Nico

On l’oublie trop souvent mais la base d’Instagram c’est le partage ! C’est grâce à ce réseau social et à ma communauté de gourmands que j’ai eu la chance de découvrir cette super adresse l’an dernier (2018). Me sachant sur Frontignan, l’une d’entre vous m’a chaudement recommandé d’aller manger à la Cave à Nico, surtout si j’aimais le thon rouge. J’ai ensuite appris que je devais ce très bon conseil à la sœur de Léa, cette dernière est actuellement pâtissière à la Flèche d’Argent après être passée par chez Zest de Gourmandise. Elle avait travaillé aux côtés du fameux Nico avant de venir s’installer en Auvergne… Le monde est petit !

La spécialité de la maison c’est donc le thon frais et cela tombe bien puisque j’en raffole ! Tartare, takaki, steak ou ventrèche, le patron cuisine le thon rouge sous toutes ses formes. Si vous hésitez, optez pour la plancha royale de thon à partager (60€, elle régale facilement 2 bons mangeurs). Mon coup de ♥ revient au tataki, juste devant le steak parfaitement cuit. La maison propose également un large choix de fruits de mer dont des palourdes et des couteaux en persillade. Bonus : une belle carte de vins locaux (muscat doux : cuvée Maëlys), le propriétaire des lieux possède une cave à vins dans le centre de Frontignan.

Balade en vélo dans les étangs

Entre les nombreuses pistes cyclables et les petits chemins au milieu des étangs, Frontignan est clairement une ville que l’on prend plaisir à découvrir à vélo ! Si vous n’êtes pas équipé, vous pourrez louer du matériel chez Galexia, à proximité du port. Ils sauront vous conseiller quelques itinéraires très sympas, à découvrir seul ou lors de balades accompagnées. Une voie verte de plus de 10km relie Frontignan à Vic la Guardiole, en longeant l’étang d’Ingril jusqu’à la plage des Aresquiers. Après avoir traversé la pinède vous pourrez faire une pause gourmande à la Ferme Marine des Aresquiers (voir plus haut). Pour le retour, prenez les petits chemins de traverse, au cœur des anciens marais salants, histoire d’observer les flamants roses.

Si vous êtes motivé, une autre variante consiste à suivre le canal du Rhône à Sète, depuis la plage des Aresquiers, pour rejoindre Palavas les Flots via la Cathédrale de Maguelone.

Promenade à cheval

Si la balade en vélo vous a plu, sachez qu’il est également possible de faire une promenade à cheval depuis les bois des Aresquiers. Comptez 17€ pour 1h de balade en forêt, vers les étangs ou en bord de mer. Prenez juste vos précautions face aux escadrons de moustiques en fin de journée 😉

Muscat de Frontignan

Quand on pense à Frontignan on pense souvent à son muscat et ce à juste titre d’ailleurs. Les producteurs et les domaines ne manquent pas. Pour obtenir l’Appellation d’Origine Contrôlée « Muscat de Frontignan », ils doivent répondre à un cahier des charges précis : vins mono cépage petits grains, plantation sans palissage, vignes conduites en gobelet, vendanges manuelles, taux de sucres résiduels 110g/L  et 15° d’alcool.

Château de la Peyrade

Cette année, nous sommes allés visiter le vignoble du Château de la Peyrade. Créé par des hollandais, le domaine appartient à la famille Pastourel depuis 40 ans. On compte pas moins de 23 hectares de vignes répartis entre Frontignan (7ha) et Balaruc les usines (16ha).

Côté muscat, on trouve ici 8 cuvées très différentes les unes des autres. Un muscat sec (les lilas), un muscat moelleux (l’entre 2), trois Muscats de Frontignan (le tradition, le prestige et le Sol Invictus avec seulement 8000 bouteilles pour ce dernier), un vendanges tardives (vendanges d’automne, les raisins sont passerillés, ils restent sur la souche jusqu’à déshydratation complète), un muscat vieillit 3 ans en fût de chêne (le barriques oubliées est épicé et vanillé, à la manière des spiritueux) et enfin un muscat pétillant (bulle de lilas). La cuvée Sol Invictus remporte ma préférence de par sa délicatesse et son originalité.

Domaine Peyronnet

La première année (2016), nous avions fait une dégustation au caveau du Domaine Peyronnet. Ils proposent un très bon muscat sec, récompensé par une médaille d’argent au concours des vignerons indépendants en 2016. Quant à la cuvée d’excellence « Belle Etoile« , elle a été reconnue comme l’un des 10 Meilleurs Muscats du Monde en 2015 ! Pour les enfants, il y a un délicieux jus de raisins Muscat petits grains, toutes les saveurs du muscat sans l’alcool.

Autres adresses gourmandes

Pour déguster du bon poisson je vous recommande deux restaurants installés directement sur la plage. Tout d’abord La Pirogue, une ambiance décontractée et des tartares de poisson aux saveurs exotiques (citron vert, coriandre, mangue, lait de coco) en guise de spécialités. Ensuite Le Poisson Rouge, une adresse plus raffinée dans un cadre élégant. Petite originalité : le pavé de thon façon Rossini (foie gras poêlé), un mélange terre/mer audacieux et savoureux.

La Belle Epoque

Connaissez-vous les Zézettes de Sète ? Il s’agit d’un petit biscuit dont la recette « pied-noire » a été revisitée par Gaston Bentata et son épouse à la fin des années 70. Initialement vendus sur les étales à bonbons de la halle de Sète, une cliente qualifie un jour ces petits bâtonnets de « quéquettes de singe ». Etant un sérieux plaisantin, le biscuiter donnera alors le nom de Zézettes de Sète à ses créations. En 1997, il installe sa fabrique de biscuits « La Belle Epoque » à Frontignan. Le succès est au rendez-vous et s’exporte jusqu’en Chine ! Le secret de la Zézette : des ingrédients régionaux (beurre frais, œufs entiers, farine de blé), quelques gouttes de vins rosé, un délicat parfum de vanille et le croustillant du sucre cristal.

La maison propose aujourd’hui tout un tas de petits biscuits dont les appellations rendent hommage au littoral : les Perles Noires du Cap d’Agde, les Pierres Blanches de Sète, l’Amandier de Bouzigues, les Langues d’Oc… On trouve également quelques créations salées comme les Kémia ou les Tiellettes. Une boutique – salon de thé a ouvert sur Sète en 2016. Malgré son développement, la gestion de l’entreprise reste 100% familiale !

Dans les environs

À l’Ouest de Frontignan, prenez la direction de l’étang de Thau et découvrez la station thermale de Balaruc les bains, les huîtres et les moules de Bouzigues, les tournois de joute nautique de Sète…

Ambiance camarguaise à l’Est avec le Grau du Roi, ses arènes, ses manades de taureaux et de chevaux…

Une virée en moto dans les Cévennes

Autre idée : la découverte de l’arrière pays en moto ! En 2017, nous avons parcouru les petites routes cévenoles en Harley-Davidson. Pour cela nous avions fait appel aux services de Legend Cevennes Tour. Installés dans le camping de Palavas-les-Flots, Jeff et son équipe vous proposent une dizaine de modèles de moto pour une journée inoubliable au cœur des Cévennes. Monsieur avait choisi la Softail Slim S 110. Quant à moi, n’ayant pas le permis moto, j’étais installée derrière Jeff sur la Fat Boy S 110. Comptez entre 170 et 350€ la journée.

 

 

Partager cet article

Pas encore de commentaire

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *