Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Le Bistrot d’à côté

Il a déménagé et on a pas fini d’en entendre parler ! Direction la rue des Minimes, à la place du Emily’s, pour découvrir la nouvelle version du fameux restaurant de Benjamin Brouilloux et de son nouvel associé Aurélien Chalard.

Les lieux sont plus spacieux, l’ambiance est plus cosy, plus chaleureuse et plus moderne ; on profite d’une cuisine ouverte mais surtout d’un bar à mixologie pour siroter de délicieux cocktails, le tout sur fond de musique rétro et jazzy…

 

Le changement de chef s’était déjà opéré durant l’hiver, lorsque le restaurant siégeait encore rue des Gras. Ludovic Raymond est donc aux commandes de cette nouvelle brigade avec une cuisine un peu plus traditionnelle qu’avant mais toujours aussi savoureuse. Pour mon plus grand bonheur, un pâtissier complète désormais l’équipe !!!

Infos Pratiques :

Les formules déjeuner :

  • plat du jour à 10€90
  • entrée/plat ou plat/dessert 14€50
  • formule complète 15€90

Le soir, menus à 25 et 28€

Le Bistrot d’à côté
16, rue des Minimes
63000 Clermont-Ferrand
Highlights info row image 04 73 29 16 16

Ancien article sur le bistrot d’à côté 

C’est au cœur de Clermont, rue des Gras, que Benjamin vous accueille dans son restaurant Le Bistrot d’à Côté. En cuisine, c’est Rémi qui se décarcasse pour vous proposer une cuisine créative et savoureuse.

Chaque midi, un menu différent pour moins de 15€ entrée/plat/dessert. Le soir, deux menus au choix, à 27€ et 39€. Un rapport qualité/prix indiscutable, midi et soir.

Le Bistrot d’à Côté fait partie de mes bonnes adresses depuis plusieurs années déjà. Ce que j’aime particulièrement ici, c’est que je ne suis jamais déçue ! C’est une valeure sûre des tables Clermontoises.

Je vous en avais brièvement parlé cet été lorsqu’ils proposaient une carte de tapas incroyable, pendant leurs travaux (voir photos plus bas dans l’article). Les voilà revenus à la normale, avec une carte d’automne des plus alléchantes…

Je suis tout simplement remplie de joie et de fierté quand je constate qu’une de mes adresses préférées fait preuve d’une telle excellence : un véritable sans faute que je vous propose de découvrir en images avec moi.

L’œuf label rouge à 64°, crème de champignons et chorizo 

C’est exactement ce dont j’avais besoin et envie ! Une entrée terriblement gourmande et réconfortante lors de cette froide soirée de Novembre. Le velouté est onctueux, l’asaisonnement est parfait, l’association oeuf, chorizo, champignons ne peut que fonctionner. J’adore !!!

Les ravioles de crabe à la baie Sil-Timur, girolles, émulsion citronnelle

Après la gourmandise, place à la légèreté et à la fraîcheur de ces ravioles de crabe. Un plat très fin, une invitation au voyage avec ce doux parfum de citronnelle. Une émulsion qui n’est pas sans me rappeler le délicieux poulet coco façon thaï de cet été, avec toujours cette petite note de coriandre justement dosée.

Canette rôtie, jus à l’ail noir

v4

Ce n’était pas mon assiette mais j’ai tout de même eu la chance de goûter à ce plat ! Une viande tendre, parfaitement cuite. Des légumes de saison, bien travaillés, ce qui change des pâtes, du riz ou de la traditionnelle purée de pommes de terre. Le chef a l’art et la manière de sublimer les légumes pour vous les faire apprécier à leur juste valeur et j’apprécie !

♥  Le dôme citron, praliné sésame, sorbet au yaourt bulgare ♥

c7

Où comment terminer son dîner en apothéose

Alors là franchement, bravo ! 1000 mercis au chef qui a réussi là où beaucoup échouent : le dessert. Il n’est pas chose facile de réussir un dessert, pâtissier c’est un métier à part entière et cela ne s’improvise pas comme ça ! Un dessert « parfait » doit être gourmand mais assez léger pour ne pas être écoeurant. Il doit être sucré mais pas trop. L’apport d’une mâche croustillante est pour moi indispensable. Un zeste d’acidité est souvent bien venu pour donner du pep’s et de la fraîcheur au dessert. Dans ce dôme, ABSOLUEMENT TOUT Y EST ! Le mélange praliné-citron est juste terrible et je ne suis pas la seule à le dire (Cyril, si tu nous regardes 😉 ) On sent bien le sésame, c’est original et moderne. L’équilibre entre l’acidité du citron et le sucre du praliné est parfait. Quant à l’accord avec ce sorbet façon yaourt bulgare, c’est juste génialissime ! Même les petits points de gelée de citron sont intéressants et pas seulement décoratifs. Un dessert qui a sa place dans mon Top 5 !

La poire pochée, chocolat et caramel, glace au blé grillé

p2

Autant être franche et honnête, ce dessert est bien évidement en dessous du dôme citron. Et celle qui l’a choisi regardait jalousement mon précieux dessert après l’avoir goûté ! Il n’empêche que c’est tout de même un très beau et très bon dessert. Une sorte de poire Belle-Hélène, mais bien revistée et modernisée. La glace au blé grillé est délicieusement surprenante avec ses saveurs de muesli. Il manquait juste un tout petit quelque chose pour booster ce dessert, probablement au niveau du pochage de la poire.

Les incroyables et délicieuses tapas de l’été 2016 :

Oubliez le fromage et la charcuterie, ici tapas rime avec classe…
Gros coup de cœur pour le poulet façon thaï qui m’a transporté à Bali en un seul coup de fourchette. Très belle surprise avec l’authentique Burrata di Bufalla fumée, juste dingue ! Quant aux moules froides parfumées au basilic : WHAOU ! Et le reste ne démérite pas…
Visuellement ce ne sont pas les photos du siècle mais gustativement c’était juste parfait et c’est bien là l’essentiel. Espérons qu’ils réhitèrent l’opération « Tapas » l’été prochain.

 

+ de photos

 

Photos antérieures :

 

 

Partager cet article

Pas encore de commentaire

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *